Lavoir

Lavoir

Distributeur
Maitre santonniers DI LANDRO
Prix normal
$27.00
Prix réduit
$27.00
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Frais d'expédition calculés lors du paiement.

En Provence, il y a des arbres essentiels et emblématiques.

Bien sûr, le chêne vert, l'yeuse ou le chêne kermès sont des arbres qui couvrent tous nos massifs quant le pin d'Alep ne prend pas la place après tous ces incendies…

Le chêne liège est aussi une particularité historique régionale qui a fait vivre une région comme le Var pendant des dizaines d'années. Il est très important pour nous les amoureux de la crèche car il nous aide dans les décors.

L'amandier est un autre arbre qui donne le signe de la fin de l'hiver avec ses fleurs qui arrivent en février.

L'olivier bien sûr est notre richesse et comment faire une crèche sans olivier.

Mais il est un arbre qui est essentiel parmi les essentiels, un arbre qui doit absolument se retrouver dans toutes les crèches, c'est le cyprès.

Les cyprès sont toujours verts, de ce vert intense qui exprime la vie permanente. Il est le lien entre la terre où ses pieds sont ancrés et le ciel où sa tête se lance pour tutoyer les seigneurs des cieux.

Il est ce lien entre la terre et le ciel où il monte les âmes et c'est pour cela qu'il se trouve dans les cimetières catholiques. Mais c'est aussi pour cela qu'on en trouve aussi en cyprès isolés dans les champs, à l'époque où les protestants n'étaient pas autorisés à être enterrés dans les cimetières uniquement réservés aux catholiques, alors ils étaient enterrés par les leurs en plein champ avec comme repère un cyprès, arbre qui se voit de loin, arbre qui prend peu de place, mais aussi arbre qui en s'élançant vers le ciel conduit l'âme du mort vers le paradis.

 

Le cyprès symbolise la vie éternelle, c'est une des explications de sa présence dans les cimetières. Mais aussi, une explication qui remonte à la mythologie, Cyparisse, un chasseur, ami d'Apollon, tua malencontreusement sa biche. Fou de chagrin, il se transforma en cyprès, pour rester auprès de sa dépouille.

Les cyprès sont Provençaux car comme eux, ils se parlent entre eux quand le vent fait réunir leurs têtes pour de longues conversations aussi longues que dure le Mistral, aussi virulentes qu'est le Mistral, des cyprès qui restent droits comme les Provençaux, qui restent droits comme les pals rouges sur fond doré du drapeau Provençal et c'est en ce sens aussi que ce drapeau Provençal est différent de celui des Catalans, droit comme nos cyprès.

Le cyprès était utilisé aussi pour les auberges au long des routes, dans tous les coins les plus reculés, ou dans les petits villages ou hameaux. Il y avait selon les fonctions de ces lieux d'accueil, un ou deux ou trois cyprès plantés devant les bâtiments. Ces cyprès représentaient le boire, le manger et le dormir. Et le nombre de cyprès était les compétences de ces auberges.